Art de rue

Hello paillettes et cie,

De retour d’une superbe escapade parisienne en amoureux, je me sens ultra déterminée à bien employer mon temps durant ces 15 jours de vacances. 15 jours pendant lesquels je vais pouvoir créer, rayer des choses sur ma ToDo list, sortir les nouveautés Punkster, trouver de nouveaux points de vente. 15 jours intenses mais tellement bons.

Paris sait me nourrir avec ses petits trésors à chaque coin de rue. Cette fois-ci encore plus que les autres. Nous avons visité l’école 42, unique en son genre. Créée par Xavier Niel en 2013, le principe est simple : les étudiants n’ont pas de cours, l’école est ouverte 24h/24 et 7j / 7, et ils apprenent de manière participative en réalisant des projets à plusieurs. En gros, si tu ne sais pas demande à ton voisin, il t’expliquera et certainement que demain, c’est lui qui aura besoin de ton savoir. Une école qui forme les développeurs informatique de demain. L’école est gratuite, il y a une sélection faite sur les compétences d’apprentissage mais aussi sur le savoir vivre en collectivité. Le concept est génial, les locaux sont incroyables avec ses 3 étages et ses 3 salles qui doivent chacune faire 500m2 et qui sont remplies de iMac (le plus grand modèle, celui qui me fait tellement envie !). Des rangées d’iMac au milieu d’œuvres plus folles les unes que les autres. Enfin, ce n’est pas le côté informatique qui nous amener là…



  

En effet les murs de l’école accueillent « Art 42 », présenté comme le premier musée du street art mais là encore ce n’est pas vraiment un musée. C’est plutôt Nicolas Laugero Lasserre, passionné de street art, qui prête quelques unes (enfin environ 150 tout de même) des œuvres qu’il collectionne depuis une vingtaine  d’années. Oui oui, le mec a une collection impressionnante de street art. En effet il possède pas mal d’œuvres de Banksy, Shepard Faire, C215, Madame, Jonone, etc. #JalousieExtrême !
Durant ce week-end nous nous sommes aussi baladés du côté de canal de l’Ourcq. Un coin que j’affectionne tout particulièrement, surtout quand il fait beau comme dimanche. C’est un quartier rempli de graffitis,  c’est aussi là où se trouve un de mes endroits préférés à Paris, le pavillon des canaux.

Nous avons pu découvrir aussi la fresque de 250 m de long rue Germaine Tailleferre, réalisée en juin dernier. Toutes les infos sont ici. Si vous passez dans le coin, prévoyez du temps pour vous perdre dans les rues adjacentes et découvrir des petits graffitis plein de poésie comme, ci dessous, ce petit bonhomme assis sur cette grille d’aération.


  
  
  
  
  
  
  

J’aime vraiment ce moyen d’expression, accessible à tous, et qui procure systématiquement une émotion chez les gens qui croisent leur route. Cela me fait regarder ce qui m’entoure différemment, avec beaucoup de curiosité. L’art est partout !

Allez, je pars découper les tissus que j’ai achetés à Paris pour en faire des bandeaux et customiser des vestes egalement.

Des bisous doux.

Déborah.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s