Une rentrée en douceur

Bonjour, bonjour,

L’été se termine. C’est décidément une saison bien trop courte, qui passe toujours à une vitesse folle. Cette année particulièrement, j’ai eu l’impression d’appuyer, en avril dernier, sur la touche avance rapide du temps. Et j’ai perdu la télécommande ! Et pour cause, cette première partie d’année a été chargée entre la marque qui est en train de prendre une autre tournure et ma vie privée avec un déménagement décidé très rapidement et organisé en 15 jours à peine.

La coupure estivale et ce road trip de presque 4 semaines étaient nécessaires et m’ont fait beaucoup de bien, croyez-le !

En ce qui concerne Mamzel Tutu, cela fait 1 an que je m’y consacre à temps plein. Ça y est. Enfin !

Johann m’a aidé à y voir plus clair concernant les attentes que j’avais vis à vis de ma marque et de mon statut d’entrepreneuse. Il m’a aidé à prendre du recul, à structurer mes idées. Il est aujourd’hui totalement partie prenante de la marque. En ce moment, nous préparons la collection automne / hiver que nous aimerions vous présenter au plus tard le 10 septembre. Et fin septembre, nous serons déjà dans la préparation de la collection printemps / été 2019. Oui, déjà ! En effet, si nous voulons travailler avec davantage de boutiques et distribuer plus largement les produits Mamzel Tutu, il faut que nous prenions de l’avance afin de pouvoir leur proposer le catalogue au moins 6 mois avant sa sortie publique.

Côté vie privée, j’ai quitté mon appartelier pour m’installer chez (et surtout avec) Johann. Cela n’a pas été de tout repos. J’en avais du bazar. Les fameux cartons non ouverts du précédent déménagement, la pile de magazine « non mais je les garde, je veux les lire quand je serai en vacances et je veux découper des photos pour faire des tableaux-collage », les vêtements pas portés depuis au moins 2 ans, la vaisselle ébréchée, les sacs plastiques de CD (valeur sentimentale), etc. Bref. J’ai fait du tri par le vide. J’ai donné beaucoup de chose pour essayer de ne garder que l’essentiel (l’essentiel, un concept bien abstrait).

Chez Johann, nous avons dû me faire un peu de place. Nous avons commencé par débarrasser le salon de la télévision qui n’avait pas dû être allumée depuis l’émission du téléthon en décembre. À sa place nous avons pu installer ,un secrétaire dans lequel je peux ranger ma machine à coudre, mes outils de couture et quelques bricoles. Lorsque j’ai terminé de travailler, je le referme et mon nouveau bureau redevient un salon ! Les tissus et le reste de mes affaires sont dans les placards, je ne vis donc plus dans un appartelier mais bien dans un appartement, avec un coin atelier, caché lorsque je ne travaille pas. Un appartement très agréable, spacieux, lumineux où chacun (Johann, Valérie notre coloc ou moi)  trouve naturellement sa place en fonction de ses envies d’être seul(e) ou avec les autres.

Point positif non négligeable de cet appartement : le jardin. Quel bonheur et source d’inspiration et d’énergie de pouvoir passer du temps en extérieur chez soi!! Bien sûr, nous mangeons (les tomates que nous avons faites pousser !) dans le jardin, nous y bouquinons mais nous pouvons aussi y travailler. J’attrape une rallonge, ma machine à coudre et hop, je peux travailler quelques heures au grand air. Bref, cette rentrée est particulièrement douce, je la vis sereinement.

Ces quelques photos ont été prises par Johann dans le jardin. La combishort que je porte a été acheté chez Pimkie il y a 3 ans, le headband et les boucles que je porte sont disponibles sur mon eshop. Le Petit chaman en bois est une création de Miwitipee ❤️

A très vite.

Bisettes.

Déborah

#bêtisier

Publicités

Ciao ragazze

J’espère que vous passez un bel été. Vous faites quoi de beau ?

Si vous me suivez sur Instagram, il ne vous a pas échappé que j’ai pris la route avec mon barbu adoré pour un petit road trip italien. Nous avions déjà passé quelques jours en Italie l’été dernier. Une première pour moi et un vrai coup de cœur pour ce pays.

Notre périple est intense, chargé en paysages aussi beaux et différents les uns que les autres, en émotions, en saveurs. La carte mémoire 32 Go de l’appareil photo est déjà presque pleine. Et nous ne rentrons à Toulouse que le 18 août…

Parmi nos étapes, Bologne, une ville très étudiante. Donc autant vous dire qu’en août il n’y a pas grand monde. Ce qui a son charme aussi. Le soir venu, la lumière embellissait les ruelles, une lumière dorée de fin de journée qui réchauffait encore un peu plus l’atmosphère.

Nous nous sommes amusés à faire quelques photos, et comme le hasard fait bien les choses, je portais ce jour-là un turban de la collection qui sortira début septembre. J’ai hâte de vous présenter les nouveaux tissus ainsi que les autres nouveautés.

Les turbans sont très faciles à porter. Je vous ai déjà fait plusieurs tutoriels sur « comment mettre un headband » ou « nouer un turban ». En moins de 2 minutes, votre foulard sera noué. C’est ce qui s’appelle se coiffer facilement et rapidement n’est-ce pas ? Et que vous ayez les cheveux courts, longs, mi-longs, crépus, raides, frisés ou bouclés, vous pouvez varier les idées de coiffures. Ces tutos sont sous forme de vidéos, de flyer « pas a pas », de photos. Je ne sais pas quelle autre technique utiliser pour vous montrer comment porter en headband, vous avez une idée ?

Merci à Johann, mon partenaire parfait pour ces photos et surtout ces moments de vie exceptionnels !

À très vite,

Déborah.

Hello de Collioure

IMG_4102

Comment commenter ces photos… En vous parlant de ma veste customisée ? Non, je l’ai fait il y a peu. En vous parlant de mon chapeau jaune citron ou du fait qu’il soit aussi coloré que les rues de Collioure ? Mouais, ca se voit quoi… En vous parlant de mon amour pour Collioure ? Déjà fait aussi… (Ici). Eh bien… On dirait que je n’ai rien à raconter à propos de ces photos. Comment est ce possible ?! Ou alors je vous parle de quelque chose qui n’a rien à voir ? Allez, folie folie ! On va faire ça.

Depuis septembre, je suis Mamzel Tutu à temps plein. J’ai dû réorganiser mon emploi du temps, pour être plus organisée dans le but de pérenniser mon entreprise et la faire croître. J’en ai aussi profité pour faire une place dans mon agenda pour des activités qui me tenaient à coeur depuis quelques temps comme le yoga et la natation. 2 mois plus tard, je constate que j’arrive à avoir 2 activités sportives par semaine, je me sens moins sous pression, mes objectifs se réalisent doucement mais sûrement, je dors mieux, et les projets à venir m’excitent et me motivent. Instant vérité, seule je n’y serais pas parvenue aussi rapidement et aussi bien. Mon amoureux m’aide beaucoup à m’organiser, à planifier, à anticiper. Il est bien plus logique que moi.

Bref, tout ça pour dire que quelque soit votre but, votre projet, n’hésitez pas à vous entourer, parlez de vos problématiques autour de vous. Soyez audacieux, vivez pleinement. J’imagine bien que vous ne m’avez pas attendu pour le savoir mais une piqûre de motivation et d’optimisme ne peut pas faire de mal, non ? Rendez-vous compte, je viens de recevoir les tissus pour la collection printemps / été, vous aussi vous êtes bluffées par mon organisation ?! Eh eh ! Je suis presque capable d’annoncer une date de sortie 4 mois avant. Fou ! Aussi, l’entre-aide est très importante, grâce à l’association Haut les mains et la boutique partagée entre créateurs, j’ai pu prendre encore un peu plus confiance. Il y a beaucoup de bienveillance entre nous, les conseils sont avisés, les oreilles toujours à l’écoute et les rires nous réchauffent lors de nos jours de permanence à la boutique. Sans ces super personnes, je n’aurais certainement pas pu expérimenter la vente directe de mes produits. Cela me permet de prendre davantage conscience de ce que vous aimez dans mon univers et d’avoir un contact différent avec vous.

Veste Mamzel Tutu / Marinière Les petites pépées / chapeau Wear lemonade x Monoprix / basket Converse

 

A très vite.

Déborah.

Marin vintage

Hello la compagnie,

Donner une seconde vie aux vêtements délaissés, c’est un peu une passion pour moi. Je transforme des chemises d’homme pour en faire des robes et chemisiers pour femme. Je customise des blousons en jean ou des vestes militaires qui deviendront ensuite des pièces originales, uniques et féminines. Ici, il est aussi question de seconde vie pour cette robe portefeuille. Je ne l’ai absolument pas transformée, je l’ai simplement achetée à Laura, chineuse professionnelle pour Les p’tites pépées. Ses trésors sont des vêtements qui ont au moins 20 ans d’âge. Laura a du goût, il n’y a qu’à voir son compte instagram (@lesptitespepees) où elle vous présente des idées looks avec les articles qu’elle revend sur son site internet. Mixer des pièces vintage avec des pièces actuelles, voilà un art qu’elle maitrise parfaitement.

La mode est un éternel recommencement paraît-il, c’est certainement une des raisons pour laquelle le marché du vintage se porte si bien. D’ailleurs lorsque je fais le tri dans mon placard, cette phrase me hante ! A chaque vêtement que je mets sur la (minuscule) pile « Bye bye toi », je me demande si je ne fais pas l’erreur du siècle (oui, rien que ça…). Sinon je les garde encore 10 ou 20 ans et je les revendrai à Laura ?!

Qu’en pensez-vous du vintage ? Avez-vous des préjugés ? Êtes-vous déjà adepte ?

Il y a un tas de raisons pour succomber à l’appel d’une friperie. Vous achetez un article de bonne qualité (bah oui, c’est bien connu, c’était mieux avant…), que vous ne retrouverez pas sur le dos de toutes les nanas rue Alsace Lorraine. Vous faites un geste éco-responsable si on pousse la réflexion un peu plus loin. Et pour les plus sentimentales d’entre nous, libre à vous d’imaginer que cette robe a une histoire. Ma robe, par exemple ! Louise, dont le petit ami était marin, non, capitaine, ou non, pirate avec un perroquet sur l’épaule, portait cette robe légère un dimanche où elle attendait son cher « naughty boy » au port avec un panier (rond, c’est plus tendance pour les photos instagram) rempli de victuailles. Alors ? Allez imaginer ce genre d’histoire avec une robe Zara…

Non, je ne jette pas de cailloux sur les grandes enseignes, j’y trouve parfois mon bonheur bien sûr mais je me dis que quand même, ils ont un sacré rythme de production les coquins et je me demande bien ce qu’ils font de tous ces invendus…

Veste Levis // Robe Les P’tites Pépées // Casquette Saint James // Chaussures Milena

A très vite…

Déborah.

L’été indien

Nooooon ! Je ne veux pas ranger mes petites robes légères, mon short en jean fétiche, ma robe citron adorée et mes sandales ! D’ailleurs, je parle véritablement au sens propre. Ma valise de Lisbonne est défaite, tout  a été lavé mais tout est en standby sur la chaise dans la chambre. C’est un signe, ramenez-moi au soleil, en 5 minutes ma valise sera prête ! 

Et sinon, sans transition, la collection plus automnale prend forme. Je couds de la fausse fourrure en pensant au soleil croate de cet été, sympa non ? 

Pour ce qui est des nouveautés, ce turban en fait partie et est à retrouver sur l’eshop www.mamzel-tutu.com ou à la boutique Haut les mains qui reste ouverte jusqu’à fin décembre. Nous sommes plus que ravi(e)s !!

Robe Mango / turban Mamzel Tutu / basket Converse
À très vite…
Déborah.